Le Club

Le temps passe vite … Récemment, nous nous remémorions nos débuts en moto verte, trail à l’époque, sur les chemins de campagne proches. C’était début 90, l’époque des XR 350 et 600, Suzuki TSR, Kawa KDX 200 et Yam TT 350 . . Nous étions quatre, cinq à enfourcher nos bécanes tous les dimanches souvent sur des chemins inconnus, collectionnant les gamelles et les rires. Certains avaient déjà une « expérience » en TT, notamment en motocross, d’autres étaient vraiment novices en la matière.

D’autres gars de la région sont venus rapidement nous rejoindre, la consigne de base étant de s’adonner à notre passion sans se prendre la tête et en privilégiant la bonne humeur. Peu à peu l’idée d’organiser un rassemblement moto a germé, le site étant déjà trouvé, ce sera le site du Belvédère à Dour, le 1er Enduro-Balade du Haut-Pays n’avait plus qu’à voir le jour en 92. L’endroit n’étant pas très adapté, on dut se débrouiller avec les moyens du bord ; en effet nous ne disposions à l’époque que d’un toit de hangar, à l’air libre.

Dès le début, nous avons pris le pari d’organiser l’enduro selon deux boucles différentes avec retour le midi au lieu de départ. Plus tard, nous ajouterons pour le plaisir des participants, deux voire trois spéciales chrono permettant à chacun de se tester en situation de compétition ou de se « tirer la bourre » entre copains.
Pour nous, l’événement devait être conçu comme une fête annuelle, nous nous devions donc d’ajouter à la qualité du parcours un accueil adéquat des pilotes au travers notamment d’un copieux repas de midi. Dès 94, le succès grandissant, la Salle Dour Sports nous proposa son accueil jusqu’à ce jour. En 2005, nous avons accueilli ainsi près de 600 participants venus des quatre coins de la Belgique mais aussi de France, Allemagne, Angleterre et Hollande.

notre ami John2004 demeurera gravé à jamais dans notre mémoire collective puisque John, notre cher John, trésorier du club, l’une des chevilles ouvrières oeuvrant sans relâche à la réussite de toutes nos entreprises, faisait une chute mortelle au retour d’une balade. Il laissait derrière lui toute une famille éplorée ainsi que de nombreux potes qui ne se lasseront jamais d’évoquer tous les bons moments passés en sa compagnie. Bien que la perte de notre frère d’armes soit irréparable, nous avons décidé de poursuivre sur la même voie et de repartir de plus belle dès 2005. Le succès fut à nouveau au rendez-vous et nous décidâmes de dédier cette édition à notre grand ami, si tôt disparu.
La cohabitation motos-quads prend fin en 2006, le souhait de la plupart des pilotes habitués à l’Enduro-Balade étant de retrouver une certaine homogénéité au niveau de l’épreuve. Cette époque marque également le début du projet de voies lentes réservées aux piétons et engins non motorisés (RAVEL). D’année en année, la conception de notre itinéraire se complique davantage puisque nous ne pouvons plus utiliser les voies ferrées désaffectées et leurs alentours. Nous concevons alors un tout nouveau circuit avec l’aide précieuse de Philippe, récent adhérent de notre club. L’itinéraire passera désormais par Mons, plus précisément par Flénu, via divers chemins techniques à travers les communes de Colfontaine et de Quaregnon . Nous y faisons connaissance avec Willy, propriétaire du Terril du Levant (Flénu) qui nous propose le site comme lieu d’accueil pour notre spéciale.

photo de groupeLa spéciale devient un haut lieu de l’enduro que les participants retrouvent avec plaisir chaque année.Mais à nouveau plane l’ombre de la poursuite du Ravel, ce qui nous contraint à trouver encore et toujours des modifications importantes de l’itinéraire tout en conservant l’attrait technique de l’épreuve.
Cette année, le tracé sera considérablement différent puisque sans dévoiler notre tracé, nous investirons davantage les chemins du Grand Mons où quelques « spots » techniques particulièrement excitants attendent les participants. Nous sommes sur le point de finaliser notre parcours en partenariat avec les instances communales et privées. Le projet est sur de bons rails. Gageons que l’Enduro –Balade du Haut Pays connaîtra une édition 2013…mémorable. Comportement « CODEVER » et bonne humeur exigés !